vendredi 29 août 2014

Où achetez en ligne des produits du Périgord

MADE IN PERIGORD
Made-in-perigord.net est un site né d'un regroupement de producteur périgourdin, désireux de faire partager leur production artisanale et locale. Sur cette boutique toute une gamme de produits 100% made in périgord. Les producteurs vous enverront eux même chacune de vos commandes. Nos membres ont tous été sélectionnés pour leur savoir-faire, la qualité de leurs produits, leur passion pour leur métier d'artisan ou d'agriculteur.


JOYAUX DU PERIGORD
Joyaux du Périgord est un entreprise de vente à domicile destinée à promouvoir de vrais produits gastronomiques du Périgord fabriqués en  Périgord et Dordogne. Mettre en avant le goût des saveurs authentiques, de sélectionner les meilleurs produits afin de les faire découvrir .Le but étant de redonner à votre palais le plaisir d’une fabrication artisanale Périgourdine.

D'autres bonnes adresses pour trouver les meilleurs produits du Périgord et de Dordogne :


lundi 28 juillet 2014

Sur les routes du patrimoine Mondial de l'UNESCO

Sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère
Le site préhistorique de la vallée de la Vézère comporte 147 gisements remontant jusqu'au paléolithique et 25 grottes ornées. Il présente un intérêt exceptionnel d'un point de vue ethnologique, anthropologique et esthétique avec ses peintures pariétales, en particulier celles de la grotte de Lascaux dont la découverte (en 1940) a marqué une date dans l'histoire de l'art préhistorique. Ses scènes de chasse habilement composées comprennent une centaine de figures animales, étonnantes par la précision de l'observation, la richesse des coloris et la vivacité du rendu.
Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France
Tout au long du Moyen Âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut la plus importante de toutes les destinations pour d'innombrables pèlerins venant de toute l'Europe. Pour atteindre l'Espagne, les pèlerins devaient traverser la France, et les monuments historiques notables qui constituent la présente inscription sur la Liste du patrimoine mondial étaient des jalons sur les quatre routes qu'ils empruntaient.
Bordeaux, Port de la Lune
Le centre historique de cette ville portuaire située dans le sud-ouest de la France représente un ensemble urbain et architectural exceptionnel, créé à l’époque des Lumières, dont les valeurs ont perduré jusqu’à la première moitié du XXe siècle. Paris exclu, c’est la ville française qui compte le plus de bâtiments protégés. Elle voit aussi reconnaître son rôle historique en tant que centre d’échanges d’influences sur plus de 2 000 ans, en particulier depuis le XIIe siècle du fait des liens avec la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. Les plans urbains et les ensembles architecturaux à partir du début du XVIIIe siècle font de la ville un exemple exceptionnel des tendances classiques et néoclassiques et lui confèrent une unité et une cohérence urbaine et architecturale remarquables. Son urbanisme représente le succès des philosophes qui voulaient faire des villes un creuset d’humanisme, d’universalité et de culture.
Juridiction de Saint-Émilion
La viticulture a été introduite dans cette région fertile d'Aquitaine par les Romains et s'est intensifiée au Moyen Âge. Le territoire de Saint-Émilion a bénéficié de sa situation sur la route de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle et plusieurs églises, monastères et hospices y ont été construits à partir du XIe siècle. Le statut particulier de juridiction lui a été accordé au cours de la période du gouvernement anglais au XIIe siècle. Il s'agit d'un paysage exceptionnel, entièrement consacré à la viticulture, dont les villes et villages comptent de nombreux monuments historiques de qualité.

Monbazillac "sucres miraculeux"

Parmi les vins blancs, le monbazillac est l’un des plus célèbres vins liquoreux de France. L’appellation d’origine contrôlée Monbazillac couvre cinq communes situées sur les coteaux pentus de la rive gauche de la Dordogne: Colombier, Monbazillac, Pomport, Rouffignac-de-Sigoulès et Saint-Laurent-des-Vignes. Les vignes sont vendangées manuellement et par tries successives pour ne sélectionner que les grains « nobles » à l’état de surmaturation. Le vin doit son bouquet particulier à cette « pourriture noble » qui augmente la teneur en sucre des grains en les déshydratant. Ce vin possède un bon potentiel de garde (une bonne dizaine d’années) et sa couleur or est plus intense en vieillissant. Son nez est marqué par des notes de fleurs, de miel et de fruits exotiques. Il se sert à une température de 9° en apéritif, avec le foie gras ou des desserts à base de fruits. La grande vertu du terroir de Monbazillac est, comme à Barsac ou Sauternes, sa propension à la pourriture noble. C’est l’action du Botrytis cinerea, ce champignon microscopique, qui va transformer les grains de raisins durant les chaudes arrière-saisons, pour offrir son sucre miraculeux aux célèbres liquoreux. Le Monbazillac, si renommé au 17e siècle avait profité de l’exode des protestants en Hollande à la suite de la révocation de l’édit de Nantes. Ces exilés devinrent les prescripteurs zélés de ces grands vins blancs liquoreux, forts appréciés de leurs hôtes. Quatre siècles plus tard, le Monbazillac revendique toujours cette notoriété, grâce au savoir-faire de ses vignerons passionnés et opiniâtres, conjuguée à une implication scientifique qui a forgé la qualité des grands crus du vignoble. Le Château de Monbazillac

vendredi 25 juillet 2014

Bergerac au fil de l'eau

Née au Moyen Age aux Xe et XIe siècles, Bergerac affirme très tôt sa vocation marchande, avec ses deux espaces portuaires. De cette époque, il ne reste que peu de vestiges comme un pan de mur, reliquat sans doute d’un antique rempart et visible au cloître des Récollets. Datant du XVIIe siècle, ce beau bâtiment abrite aujourd’hui le Conseil Interprofessionnel des Vins de la Région de Bergerac. Grâce à un audio-guide gratuit, à l’appli mobile ou au code QR, le visiteur se balade dans les ruelles et places médiévales, fait une halte au Musée du tabac situé sur… la place du Feu et qui évoque toute l’histoire de la plante, ou au Musée de la ville. Place Pélissière on tombe nez à nez à nez avec la statue de Cyrano, le personnage mythique de la pièce d’Edmond Rostand Cyrano de Bergerac qui n’aurait jamais mis les pieds à Bergerac

vendredi 11 juillet 2014

Les marchés de producteurs locaux ou comment dénicher les meilleurs produits du terroir

Toutes les communes accueillent des producteurs locaux. On trouve des fruits, légumes, viandes fermières et conserves à Libourne place Abel Surchamp les mardi, vendredi et dimanche ou tous les matins place de la Mairie à Sainte-Foy la Grande. Certains marchés sont plus spécifiques, notamment en hiver. En septembre et octobre, le marché de Villefranche-du-Périgord spécialisé dans la vente de cèpes attirent de nombreux restaurateurs du département qui viennent se servir très tôt le matin. De novembre à mars se déroulent des marchés au gras où les producteurs vendent leurs canards et oies grasses, leurs foies, etc. Une curiosité locale qui ravit les touristes. Certains marchés sont primés, c’est l’occasion d’acheter des produits de grande qualité notamment à Thiviers, Périgueux et Sarlat. De début décembre à fin janvier, les marchés de Périgueux, Sarlat, Sainte-Alvère et Sorges sont réputés pour la vente de truffes du Périgord. Les marchés de producteurs en Dordogne

La saison des Cèpes en Dordogne, un année 2014 exceptionnelle ?

Mais pourquoi tant de passion ?

Les cèpes ne sont pas seulement des mets de choix. Très sains, ils contribuent à notre équilibre et à notre bonne santé. Ils se ramassent dans les bois, à la fraîche, principalement à l’automne après une forte pluie suivie d’une période de soleil et de réchauffement. Les vrais chercheurs ont leurs « coins » de prédilection. Certains propriétaires n’hésitent pas à mettre des panneaux « Cueillette de cèpes interdite » car il existe un vrai marché… On part muni d’un panier en osier et d’un couteau spécifique à lame fine et courbe, avec un dos denté pour ôter aisément la cuticule. Le manche possède une brosse en soies de sanglier pour retirer la terre. En principe les cèpes ne se lavent pas, ils se brossent… On les conserve au congélateur, coupés en morceaux, en bocaux ou en boîtes. Ils se cuisinent à l’huile, en poêlée nature ou relevée d’ail –ou d’échalote- et de persil. Les cèpes servent soit de de garniture pour les plats de viande, poisson et gibier soit pour agrémenter des sauces ou des omelettes. Lire l'article 

jeudi 26 juin 2014

Nos chers producteurs locaux. Trois portraits des fidèles compagnons du Chef Didier Casaguana

JO LOUSSOUARN, LE PECHEUR BRETON
Joël Loussouarn a débuté en 1976 avec un bateau de pêche, aujourd’hui il en a onze. Sa société est installée en Bretagne, à Saint-Guénolé, près de la pointe de Pennmarc’h. Il pêche principalement dans les fonds profondes de la mer Celtique et ouest Bretagne où il y a un fort brassage ce qui évite la pollution et donne un produit de qualité : "Le poisson c’est comme le vin, ça se nourrit de l’environnement qui impacte beaucoup sur son goût. Il y a de belles appellations. Un poisson pêché en eau très froide ou très chaude à moins de goût, sa chair est différente par rapport à un poisson pêché en eau tempérée. Le consommateur doit être attentif à la saisonnalité et aux zones de provenance car il n’y a toujours pas de réelle traçabilité du produit". Joël Loussouarn commercialise également des produits de petits pêcheurs locaux sur son site . la pêcherie de la Houle.

CHRISTIAN LINANT, ELEVEUR DE PIGEONS
 A Monségur, en Lot-et-Garonne, la famille Linant a une spécialité : le pigeonneau. Gilbert a commencé par élever des pigeons pour des concours avant d’en faire sa profession et créer son entreprise en 1988. Son fils, Christian, a pris la relève et il fait « tout de A à Z ». 1200 couples pondent leurs œufs puis ils élèvent eux-mêmes leurs petits qui seront tués au bout de 30 jours. Ce sont les pigeonneaux que l’on retrouve ensuite dans les assiettes des bonnes tables de la région. Les Linant garantissent non seulement la provenance d d leur volatile mais également l’absence de traitement médicamenteux. Au bout de 3 ou 4 ans, lorsque baisse leur production, les couples sont « réformés ». Ils sont transformés sur place en saucisson, pâtés, magret séché ou coupés en deux et mis sous la graisse de canard… Comme acheter un bon pigeonneau ? « Il doit peser entre 300 g et 500 g en prêt à cuire, pour une ou deux parts et sa nourriture doit être composée au maximum de grains entiers. Aujourd’hui il n’existe pas de label pour cette viande de volaille, il faut faire confiance à son boucher ou au producteur… »

DIDIER BOIS, UN PROFESSIONNEL DU FROMAGE
Didier Bois a installé sa société From Terroir à Augignac en Dordogne. Son métier : distributeur de spécialités fromagères depuis 1990. En travaillant pour l’entreprise Chèvrefeuille dans le Nontronnais, il s’est pris de passion pour le fromage : « Le fromage c’est aussi bien de l’histoire que de la géographie ou de la biochimie ». Il recherche les produits authentiques de par le monde et visite les producteurs au moins une fois avant de les sélectionner. Même si le fromage reste encore le roi à la fin d’un repas, la tendance est de le consommer à l’apéritif ou sous forme de buffets : les crémiers et fromagers préparent énormément de plateaux de dégustation en associant le fromage à des épices, des herbes, de la confiture, etc. Quand on demande à Didier Bois comment choisir un bon fromage, il répond : « Aller l’acheter dans une ferme du coin ou suivre son intuition et la réaction de son palais ». Pour les fans de fromage et de tennis, chaque années des passionnés organise les internationaux des fromages : Roland Claquos.